Stafelalp – la fin d'une époque
Avril 2017

Le populaire restaurant d’altitude de Stafelalp reste encore en mains de la Tradition Julen jusqu’à la fin de la saison d’hiver 2017 seulement. La famille Julen ne va prolonger le contrat de bail afin de consacrer plus de temps à ses hôtes et aux établissements situés au village de Zermatt.

Du temps pour vous“ c’est ce qui tient à coeur de la famille Julen depuis des générations. Le contact personnel avec la clientèle des hôtels et restaurants, visites de l’étable des moutons à nez noir ou de notre propre installation de biogaz et sans oublier les tâches quotidiennes – la famille Julen a fort à faire avec ses nombreux établissements.

L'engagement dans les établissements du village a pris de l'ampleur

„L’engagement de notre famille au village a pris une ampleur considérable au cours de ces trois dernières années. L’hôtel Alpenhof, l‘installation de biogaz ainsi que l’agrandissement de l’exploitation agricole dans le secteur de la production laitière sont venus compléter notre quotidien", explique Paul-Marc Julen. „Tous nos efforts vont encore s’amplifier dans les années à venir. Si nous voulons maintenir nos établissement à ce haut niveau et continuer d’avoir une clientèle satisfaite, de nombreux réinvestissements sont nécessaires. Nous nous réjouissons de relever ce défi mais ceci nous prendra aussi du temps.

Prendre congé de Stafelalp n'est pas facile

Après près de 10 ans durant lesquels la famille Julen a investi passion et engagement dans son bijou sur la montagne, elle ne va pas prolonger le bail de location à partir du 23 avril 2017. Paul-Marc Julen: „Nous apprécions notre clientèle, lorsque nous sommes personnellement là pour eux. C’est très important pour nous et nous désirons nous y tenir. Quitter le Stafenalp n’est pas si facile. Mais nous sommes persuadés que cette démarche est la bonne. “Le restaurant d’altitude sous la direction de Daniela Julen est devenu au cours de ces dernières années l’un des plus populaires et chics de Zermatt. Les nombreux habitués et l’ambiance particulière rencontrée au pied de la face nord du Cervin manqueront certainement à la famille Julen – nous apprécions d’autant plus les derniers mois dans notre «Stafelalp».